Une journée les mains dans la laine brute !

 

 

Il  y a quelques jours, nous avons tondu les agnelles ( et quelques brebis ) avant leur mises-bas. Comme elles restent à l'intérieur, nous les avons tondu un peu plus tôt que les brebis qui devraient sortir au pâturage dans peu de temps ( si nous avons de la pluie pour faire pousser l'herbe ... ). Nous faisons appel à un tondeur professionnel depuis le début. Il participera au championnat du monde de tonte de mouton pour la finale des championnats de France.

 

Il y a un événement majeur cette année dans notre région: le championnat du monde de tonte de moutons! Il aura lieu au Dorat, petite ville de Haute-Vienne ( 87 ). En quelques chiffres : 34 pays participants, 5000 moutons réquisitionnés, 300 tondeurs, des démonstrations de chiens de conduite de troupeau, un marché, des concerts et plein d'animations! Je vous mets le lien vers le site si vous souhaitez plus d’informations. Et si vous voulez réserver c'est ! Si vous vous intéressez à la laine, en tant que professionnel ou juste pour le loisir, c'est un rendez-vous à ne pas manquer.

Je trouve qu'on ne parle pas assez de cette profession, qui est pourtant un maillon indispensable pour arriver à de jolis fils à tricoter ! Les tondeurs exercent un métier physique, saisonnier et peu reconnu. Mais ils sont une étape incontournable pour la suite du processus de transformation des fibres animales. Ils se déplacent dans les fermes, font preuve d'un grand professionnalisme, s'adaptent à différentes conditions de travail, différents troupeaux, différents éleveurs. Ils vont parfois se former, se perfectionner à l'autre bout du monde. Leur passion et leur savoir-faire sont précieux et irremplaçables. Alors rendez-vous en juillet ?!

 

En ce qui concerne la laine brute, j'ai un projet personnel pour mon compagnon. J'ai gardé la toison d'une brebis dont il a pris soin durant mon congé maternité. C'est une toison toute noire qui tire vers le marron sur les extrémités des fibres soumises aux intempéries et à la lumière. L'idée est de lui tricoter un pull. Il faudra donc trier, laver et filer cette laine. Un projet au long cours mais qui deviendra bientôt une priorité lorsque j'aurais terminé d'autres projets en cours ( couverture au crochet en autre ). Et puis je reviens à mes premières amours. Tout faire. Avoir le contrôle de A à Z !

 

En ce qui concerne le reste de la laine, cette première tonte est précieuse, mais j'ai encore un doute. Je ne sais pas si je relance une transformation cette année. Mon projet professionnel évolue et des changements dans ma vie personnelle entraînent une diminution du temps alloué à la laine. Je me consacre à d'autres ateliers en développement sur la ferme ( les poules pondeuses et les petits fruits ) et je dois aider mon compagnon dans son activité de maraîchage aux vues de ses problèmes de santé. Ma vie familiale et ma vie à la ferme seront toujours une priorité. Cette année est décisive pour la pérennité professionnelle de mon atelier laine. Depuis quatre ans, ce projet m'a passionné. Mais puis-je le maintenir à un niveau professionnel? En vivre? La laine brute restera en attente d'une décision. Transformation ou non...

 

Laine brute. Beauté brute. Fibre animale précieuse et naturelle...
Laine brute. Beauté brute. Fibre animale précieuse et naturelle...