Wild cherries de Woolenberry en Céleste

     Pour ma laine Céleste, que j'ai teins récemment, il y a le coloris Bordeaux et le nom Wild cherries du patron de Woolenberry va parfaitement avec cette couleur. C'est pourquoi dés que le patron est sorti j'ai pris mes aiguilles et hop au travail. Cette laine Céleste (60% kidmohair et 40% soie) est parfaite pour ce châle car elle est légère et très douce et ce patron la met très bien en valeur.

De plus j'aime beaucoup la forme en triangle asymétrique. Je trouve que c'est facile à porter et entraînant à tricoter. Il n'y a jamais beaucoup de mailles sur les aiguilles. 

 

     Mon châle plus en détail: j'ai utilisé des aiguilles circulaires Kollage Square en 4,5 mm et j'ai consommé presque 4 écheveaux de Céleste. Le châle est une succession de deux parties: un point mousse et un point dentelle. Le point dentelle est vraiment très joli et facile à mémoriser. Le rendu est très délicat. Ce châle se tricote assez bien et j'ai trouvé qu'il était plutôt rapide à faire. J'adore le rendu en mohair parce que c'est le fil Céleste est très fin et cela apporte à la dentelle une légèreté incroyable.  

Une fois lavé et bloqué c'est un ouvrage assez grand mais qui se porte très bien du fait de sa forme asymétrique. Comme la plupart des modèles de Woolenberry ils sont très simples à tricoter pour un résultat très esthétique et gracieux. 

 

     Je voudrais également vous donner quelques conseils pour tricoter ce fil dentelle. Si c'est la première fois que vous tricotez un fil aussi fin, vous aurez peut-être le sentiment de ne plus avoir vos repères habituels. De par sa finesse, vos mains ressentent une sensation nouvelle avec le fil. Mais ne vous inquiétez pas, quelques rangs suffisent à prendre de nouvelles marques. Mon premier conseil est donc "Détendez-vous", ne soyez pas crispé sur vos aiguilles. Le fil ne va pas partir. Si vraiment les mailles s'enfuient de vos aiguilles, optez pour une matière peu glissante comme des aiguilles en bois ou en bambou ou encore du métal brossé. Mon second conseil: "Laissez-le respirer", ne serrez pas vos mailles, l'espace entre chaque maille va révéler toute la beauté de ce fil. Et vous aurez une dentelle légère comme une plume, qui se révélera au blocage. Mon troisième et ultime conseil "Ayez confiance"! Votre corps sait. Vous ne distinguez pas bien la maille parmi les fibres de mohair et vous n'êtes pas sûre de bien tricoter le cœur du fil? Si vous écoutez vos sensations vous l'aurez sans même réfléchir!  

 

     En tant qu'éleveuse de chèvres Angora, je tricote beaucoup de mohair de manière professionnelle mais j'ai développé un amour, une passion pour cette matière qui dépasse mon travail. J'aime sa lumière, son lustre, sa légèreté, sa douceur, sa chaleur, sa solidité, son histoire, son esthétique, son minimalisme... J'aimerais que chacun connaisse un jour l'expérience de tricoter une telle laine, et porter une pièce aussi intemporelle et indémodable. 

 

Découvrez une toute nouvelle manière de tricoter un ouvrage délicat et céleste! Ecoutez votre corps, vos sensations, vivez pleinement un moment de détente et de création.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Bleuette.g (vendredi, 04 août 2017 10:19)

    Bravo pour ce superbe ouvrage! Merci pour ces quelques conseils. Si je me suis un peu détendue effectivement par rapport à mes toutes premières heures avec ce fil, je le trouve encore assez difficile à tricoter: j'ai tendance à piquer dans la maille du dessous et quelquefois à tricoter ensemble le jeté et le surjet qui se suivent sur l'envers: il faut rester vigilante à chaque instant et bénéficier d'une bonne lumière.. Mais le rendu si joli et si doux me pousse à persévérer tout de même