Pourquoi je tricote en anglais ?

     Il se peut que j’utilise des termes anglais dans mes articles de blog. La question est : puis-je utiliser des termes anglais sur mon blog en français pour des personnes parlant le français ?

 

     Je crois que je peux, car avec le renouveau du tricot et du fait main, cette activité n’est plus réservée à nos grands-mères. Beaucoup de "jeunes" pratiquent cette activité. Il ne faut pas aller bien loin pour trouver des sites, des blogs, des photos de tricot. Les activités manuelles et le processus de création apportent un peu de bonheur simple en ces temps de "crise".

 

     Comme vous l’avez peut-être vu sur ces pages, je suis membre (au nom de Atelierfibrelaine) de la plus grande communauté virtuelle de tricot/crochet : Ravelry. Cette communauté internationale est une source inépuisable d’idées, de patrons, de laines, de personnes fantastiques toutes passionnées par les fibres !

Cela fait plusieurs années que je suis membre, mais seulement depuis peu que j’ai réellement appris à me servir de cet outil merveilleux. Je suis persuadée que ce site a changé beaucoup de choses dans le monde de la laine, des fibres. Internet de manière générale. Et ce site est en anglais (mais on y trouve de nombreux patrons rédigés en français).

 

     Je ne suis pas bilingue. À part sur le tricot, je ne saurais avoir une conversation avec un anglophone ! Mais pour plusieurs raisons, j’ai sauté dans le bain de la langue de nos amis d’outre-Manche.

D’abord pour le choix de patrons plus modernes. Je ne suis pas une fan de Phildar ou Bergère de France. Comme tout le monde, j’ai commencé le tricot en allant faire mon premier achat de laine et d’aiguilles chez eux. Mais acrylique + aiguilles en plastique ne m’ont pas passionnée ! J’ai fait une écharpe au point mousse, trouée, étroite puis large, trop serrée... Et je n’ai plus tricoté pendant dix ans !

 

     Ma seule motivation était de me faire des chaussettes. J’ai regardé des vidéos sur YouTube et de fil en aiguille (!), je ne sais plus comment je suis tombée sur des tutoriels anglais. Beaucoup plus nombreux que ce que nous pouvons proposer en français, même si des gens formidables partagent leur savoir. Donc c’était parti pour des explications de patrons anglais en anglais !! Qu’importe puisque j’avais l’image. J’ai suivi les tutoriels de Garnstudio puis une chaîne sur YouTube (Very Pink Knits), Knitty est une source très intéressante aussi.

 

     De là, j’ai plongé dans l’océan des patrons en anglais. Des trucs faciles. Et puis petit à petit, j’ai cherché des traductions, je me suis beaucoup servie du lexique de chez Garnstudio, j’ai visionné de nombreux tutoriels techniques sur YouTube, j’ai découvert les blogs des tricoteuses et de quelques tricoteurs. Et aujourd’hui, je continue mon exploration. Dans le monde, mais aussi près de chez moi ! 

 

     J’ai d’ailleurs du mal aujourd’hui à tricoter en français ! Il y a de très bons patrons français, mais pour le tricot, ils sont plus naturels, instinctifs pour moi en anglais. Il y a comme une sorte de musique dans les termes anglais que je ne retrouve pas en français : "knit, knit, purl, knit, knit, purl" ; "yarn over, knit one,"... Je tricote beaucoup suivant des diagrammes. Ils sont plus visuels, un coup d’œil et l’on se représente déjà le motif, mais cela fera l’objet d’un autre article.

 

     So here we go ?! Dites-moi si vous tricotez en anglais et pourquoi. Êtes-vous tenté, mais effrayé ?