Du nouveau pour les SAO !

     Depuis quelque temps, j'ai découvert une nouvelle technique : l'impression sur tissu avec des tampons. 

 

     En fait, tout a commencé avec les tampons. J'aime beaucoup le rendu et, en me baladant sur Pinterest, j'ai créé un tableau d'idées. Je n'ai pas tout de suite eu l'idée d’imprimer des tissus. Depuis l'été dernier, où Morgane a réalisé le logo pour ma laine, j'ai eu envie de le mettre partout et j'ai donc fait graver ce logo sur un tampon par une entreprise. Il me sert tout le temps, factures, étiquettes, petits mots... L'idée a donc mûri en même temps que je découvrais les bienfaits de la linogravure (grâce à ma sœur qui m'a offert tous les outils pour m'exprimer sur des gommes que je n'utilisais plus !). J'ai donc décidé de créer des motifs simples pour imprimer sur du tissu pour faire mes Sacs à Ouvrage. Ma boutique en ligne proposait déjà le parfait équipement pour la tricoteuse-baroudeuse, mais comme je veux en faire toujours plus, et surtout faire ce qui me ressemble, je me suis lancée dans l'aventure !

 

     Après quelques mois d'essais, de réflexion, d'échecs, de tests... je suis fière de vous présenter la nouvelle gamme des SAO ! Ces sacs sont entièrement confectionnés à l'atelier (une petite pièce dans la maison, n’exagérons pas). Je vous dévoile le processus et peut-être voudrez-vous vous lancer dans ce genre de création ? Sinon vous pouvez les trouver ici ! C'est toujours très gratifiant de faire ce qui nous ressemble et j'espère que vous aimerez l'esprit de ces nouveaux SAO autant que j'aime les concevoir.

 

     Pour les gabarits, j'ai un peu modifié par rapport aux anciens sacs. Il y aura quatre tailles différentes (de la trousse à outils au sac pour un grand tricot). Je découpe le tissu (du lin de récupération) suivant ce gabarit. Une fois la pièce repassée, je commence le travail d'impression. Pour cela, j'utilise des tampons que j'ai gravés (ceci fera l'objet d'un autre article) dans une plaque de lino ou dans des gommes à graver spécialement conçues à cet effet. La technique est simplissime (ancestrale selon mes recherches sur ce sujet) et très ludique. Un peu de concentration et de précision (mais pas trop, j'aime l'imperfection !) et le tissu est imprimé. J'utilise une encre textile écologique qui est très couvrante. Cette encre se fixe en repassant le tissu après séchage. 

 

    Ensuite, lorsque l'impression est réussie (des fois ça bave, ça déborde...), on peut passer à la couture. Ces sacs sont cousus sur ma merveilleuse machine à coudre Bernina que j'adore ! Pose de la fermeture éclair, couture du tour, création du gousset (le fond carré qui permet au sac de tenir debout et de mettre plein de laine), retournement du tissu, couture du fond, encore un petit tour sur la table à repasser et on peut mettre la touche finale : le tampon de L'Atelier Fibre Laine ! Chaque sac est estampillé avec le logo de la boutique à l'intérieur. Discrétion de luxe !

 

    Ce qui a du sens pour moi c'est de recycler ce merveilleux tissu qu'est le lin, et de l'imprimer avec des encres respectueuses de l'environnement. Je voulais quelque chose d'artisanal, où l'on devine chaque étape de l'objet. Je voulais proposer un sac unique, rempli d'heures de travail, un sac qui aurait l'esprit de L'Atelier Fibre Laine, un sac qui renfermerait vos précieux ouvrages et leurs longues heures de travail, un sac qui met à l'honneur le travail manuel, la passion de la création, l'importance de faire.  

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0